Nous nous allions à Handddle pour la mise en place de

notre micro-usine.

Handddle, start-up Bordelaise à la solution innovante pour la gestion des machines 3D

Handddle propose une solution double afin de stocker et ranger les machines mais également un logiciel de gestion du parc machine. Nous en sommes équipés depuis février et nous y voyons un réel intérêt en matière d’industrialisation de la production. De plus nous y voyons un intérêt également en matière d’hygiène et de sécurité. Le but de Handddle est d’apporter aux entreprises ayant des machines d’impression une structure autour de l’usage de ses machines.

La solution Handddle c'est quoi ?

« Si beaucoup d’entreprises ont déjà acquis une ou deux machines d’impression 3D, cela n’est pas très structuré. On reste sur un usage très gadget de la technologie », témoigne Thomas Bourgoin, directeur général et co-fondateur de la startup bordelaise Handddle.

La Start-up bordelaise a ainsi développé une micro-usine, la smart farm. L’objectif de cette démarche est d’apporter aux entreprises possédant le matériel d’impression 3d un moyen de s’en servir en interne. Cet atout permet de produire ses propres pièces en 3d. Ainsi même les entreprises dont le cœur de métier n’est pas la fabrication additive, peut produire pour leur ligne de fabrication ou du prototypage en interne. Handddle a développé un logiciel permettant de piloter la fabrication, installé dans des sortes d’armoires avec les machines.

Handddle et Gryp

La première version de cet équipement est installée dans nos locaux depuis février en test afin de réaliser des retours sur le développement du procédé.

Dotée de nombreuses machines nous voyons cette solution comme un moyen d’optimiser notre production et de prendre de l’avance technologique dans le domaine de l’impression 3D.

Et GRYP 3D dans tout ça ?

Le petit mot du chef, Gauthier Laviron, co-fondateur de Gryp.

« Nous avons une exigence de production maîtrisée et contrôlée et, dans un contexte d’essor du e-commerce, nous devons être réactifs dans la livraison. En l’occurrence avec Handddle, nous pouvons planifier nos fabrications et connaître l’état de nos stocks. Par ailleurs, dans la mesure où les machines sont enfermées, aucun paramètre, courant d’air ou changement de température, ne vient perturber la fabrication. La problématique sanitaire et hygiénique ne doit par ailleurs pas être négligée dès lors que nous commençons à embaucher. Il faut savoir que lorsque nous fondons du plastique, il y a des émanations de gaz toxiques. Or l’impression3D n’est à ce jour, pas encadrée. La solution Handddle nous permet de prendre de l’avance. »

Cette solution est également un atout car nous envisagions de donner plus d’autonomie à nos clients en leur permettant d’imprimer à domicile. Ainsi suite à une formation sur les machines, ils seraient en capacité d’imprimer eux-mêmes. De par un suivi nous serions toujours là pour les accompagner dans la conception et la réalisation des dessins 3D. L’avantage de ce principe outre l’autonomie est de réduire les stocks et les transports de marchandise.

« Nous garderons toujours la production de l’étude et nous continuerons toujours à alimenter notre catalogue. Cependant, quand le modèle est prêt et le client est mûr, il n’y a aucune raison de ne pas lui transférer la fabrication. Cela permet de limiter les transports et les stocks chez nous. », explique Gauthier Laviron. Nous jouons aussi un rôle d’apporteur d’affaire en proposant à nos clients la solution Handddle. Nous disposons plus de 3000 clients qui seraient en mesure d’adopter l’équipement Handddle.

 

La société dans le futur

La société Handddle lancera sur le commerce en début 2022 la version 2 de sa solution. En attendant, la micro-usine et le logiciel sont en vente sur le leur site web.

Nous proposons de la reproduction de pièces automobiles courante sur notre site https://www.gryp-3d.com/fr/